Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 23:34

Chers frères, bonsoir !

Par ces vêpres solennelles, nous entrons dans la vingt-septième semaine du temps ordinaire. C’est encore un temps durant lequel le Seigneur éveillera notre conscience à la fidélité, au bien et à l’amour par le rejet du mal. Déjà, les textes de la liturgie dominicale donnent le ton à cette voix divine. En effet, dès la première lecture, tirée du prophète Isaïe, Israël est présenté comme la mauvaise vigne par son éloignement de la voie du Seigneur, rejetant et persécutant même les envoyés de Dieu. Cette situation ne connaitra pas un sort amélioré avec la venue de Jésus, l’héritier de la Vigne du Seigneur, qui d’ailleurs le souligne remarquablement dans la parabole des vignerons homicides (Mt 21). Pour Saint Paul, la nouvelle vigne du Seigneur, qui est l’Eglise, devra s’attacher au bien, à la praxis de la vertu et s’abandonner avec confiance. Pour ce faire, elle devra rester fidèle à la Parole divine écoutée, méditée et vécue.

Ecouter- garder- mettre en pratique sont trois termes verbaux qui traduisent la substance des textes bibliques de la semaine, essentiellement extraits de la Lettre aux Galates et de l’Evangile selon Saint Luc. Pour les premières lectures, il est important de rester fidèle et soumis au seul Evangile du Christ comme Saint Paul, déterminé et reconnu en tant qu’apôtre et instrument de cette fidélité au Seigneur (Lundi-mercredi), une soumission, non à la chair, à la Loi, mais à l’Esprit, à la foi comme Abraham, père de tous ceux qui, par le baptême et la foi en Jésus Christ, sont sauvés de la loi et faits fils adoptifs de Dieu (Jeudi-samedi). Pour Saint Luc, écouter-garder-mettre en pratique la Parole de Dieu, c’est devenir bon samaritain pour les autres, tant dans l’action que dans la contemplation à l’instar de Marthe et Marie (lundi, mardi), de telle sorte que la prière héritée de Jésus prenne tout son sens (mercredi), avoir une vie de prière persévérante et confiante envers ce Dieu jamais indifférent à nos demandes, à nos recherches et à nos alarmes (jeudi). Chercher ainsi la volonté de Dieu, apparait comme un secret de l’imitatio christi qui nous donne d’être inébranlable à l’image de cet homme fort, robuste que les bandits et les voleurs, ces hommes sans foi ni loi, ne peuvent surprendre dans sa maison et vaincre (vendredi). Dès lors, on peut comprendre aisément l’importance et la supériorité que Jésus accorde à notre adoption filiale par rapport à nos liens biologiques : « Heureux plutôt ceux qui entendent la Parole de Dieu et la pratiquent » (Lc 11, 28 le samedi). Il ne s’agit pas d’être un proche de Jésus ou même d’être là en tant qu’être avec mais surtout en tant qu’être en Jésus, c’est-à-dire vivre de lui, communier à sa bonté et à sa justice, pour être pleinement dans la filiation divine. C’est en suivant cet exemple que les disciples ont reçu à Antioche pour la première fois le nom de chrétien. Et c’est dans cette optique que le Cardinal Ratzinger décrypte la compréhension du chrétien catholique en ces termes : « Ce n’est pas ce qui est chrétien et catholique qui est bon, vrai et juste. Mais c’est ce qui est bon, vrai et juste qui est chrétien et catholique. »[1] Le nom n’a de sens qu’à travers le contenu qui l’exhibe. Etre formateur, séminariste, étudiant, fonctionnaire, journaliste, etc., aller régulièrement à la messe, aux cours, au service, respecter scrupuleusement le Plan de Vie Communautaire (PVC), les exigences liées au travail, les règlements et statuts, etc., n’ont de réelle portée que si nous respectons à cœur joie le contenu ayant motivé leur expression.

Elevons donc durant cette semaine notre vie spirituelle par l’écoute et le vécu quotidien de la Parole à travers le thème : ora et labora (prie et travaille). Comme nous pouvons le remarquer, la prière et le travail, la contemplation et l’action, forment deux choses d’une même réalité. Et la conjonction de coordination et est là pour signifier justement leur complémentarité : jamais l’un sans l’autre. La prière soutient l’action et l’action rend compte de notre vie de prière. Prie et travaille car dans la prière tu trouves la force et dans le travail tu permets au Royaume de Dieu de s’établir. C’est donc ce thème que nous vivrons tout au long de cette semaine en compagnie de notre PVC habituel et avec le soutien des saints Bruno le 06, Denis et Jean Léonard le 09 et de Notre Dame du Rosaire le 07.

SAINTE SEMAINE A TOUS !

[1] Ratzinger J., Foi chrétienne hier et aujourd’hui, Paris, 1969, p. 187, cité par Leonardo BOFF, Jésus Christ Libérateur, traduit du brésilien par François M., Paris, Cerf, 19740, p. 25.

Partager cet article

Repost 0
Published by DABIRE WIMBAONE
commenter cet article

commentaires

YAMEOGO 05/10/2014 23:39

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 10,25-37.
Pour mettre Jésus à l'épreuve, un docteur de la Loi lui posa cette question : « Maître, que dois-je faire pour avoir part à la vie éternelle ? »
Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu'y a-t-il d'écrit ? Que lis-tu ? »
L'autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même. »
Jésus lui dit : « Tu as bien répondu. Fais ainsi et tu auras la vie. »
Mais lui, voulant montrer qu'il était un homme juste, dit à Jésus : « Et qui donc est mon prochain ? »
Jésus reprit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l'avoir dépouillé, roué de coups, s'en allèrent en le laissant à moitié mort.
Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l'autre côté.
De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l'autre côté.
Mais un Samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de pitié.
Il s'approcha, pansa ses plaies en y versant de l'huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.
Le lendemain, il sortit deux pièces d'argent, et les donna à l'aubergiste, en lui disant : 'Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai. '
Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l'homme qui était tombé entre les mains des bandits ? »
Le docteur de la Loi répond : « Celui qui a fait preuve de bonté envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi fais de même. »

YAMEOGO 05/10/2014 23:37

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 21,33-43.
Jésus disait aux chefs des prêtres et aux pharisiens : « Écoutez cette parabole : Un homme était propriétaire d'un domaine ; il planta une vigne, l'entoura d'une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il la donna en fermage à des vignerons, et partit en voyage
Quand arriva le moment de la vendange, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de la vigne.
Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l'un, tuèrent l'autre, lapidèrent le troisième.
De nouveau, le propriétaire envoya d'autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais ils furent traités de la même façon.
Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : 'Ils respecteront mon fils. '
Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : 'Voici l'héritier : allons-y ! tuons-le, nous aurons l'héritage ! '
Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent.
Eh bien, quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? »
On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il donnera la vigne en fermage à d'autres vignerons, qui en remettront le produit en temps voulu. »
Jésus leur dit : « N'avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire. C'est là l'œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux !
Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit.

YAMEOGO 05/10/2014 23:34

Merci cher Bernard Wimbaone pour ta belle présentation. Tu as vraiment charmé nos oreilles ce samedi soir par la littérature. Nous avons aussi aimer ce commentaire des psaumes finissant par la prière à 4 temps. Puissions nous passer une très belle semaine en compagnie de notre Seigneur Jésus et de sa Très Sacrée Mère. Bon mois du Rosaire à tous et à chacun. Le Royaume de Dieu est là.

DABIRE WIMBAONE 05/10/2014 23:43

merci pour ce commentaire qui a charmé pas mes oreilles mais mon coeur. Mais ce compliment va à l'endroit du groupe Michel Gérard.

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche