Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 02:42

PRÉSENTATION DE LA 29E SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE ANNÉE B

Bonsoir chers frères et sœurs

Nous voici au 29e dimanche du temps ordinaire de l’année B. De la première préface des dimanches du temps ordinaire nous lisons ceci : « Dans le mystère de sa Pâque, il a fait une œuvre merveilleuse : car nous étions esclaves de la mort et du péché, et nous sommes appelés à partager sa gloire ; nous portons désormais ces noms glorieux : nation sainte, peuple racheté, race choisie, sacerdoce royal ; nous pouvons annoncer au monde les merveilles que tu as accomplies, toi qui nous fais passer des ténèbres à ton admirable lumière. » A travers cette préface qui nous relate tout le mystère du salut, les membres de l’Église doivent comprendre ce qu’ils ont à faire pour parvenir au banquet céleste. Heureusement le Christ nous y aide.

Ce dimanche l’on nous décrit le profil que doit avoir tout disciple du Christ. Dans la 1ère lecture de ce dimanche, le « deuxième Isaïe » nous parlera d’un mystérieux serviteur de Dieu qui : « S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours » (Is 53, 10-11). Dieu sera le gouvernail de sa vie. Pour ce faire le psaume responsorial laisse entendre au Ps 32 (33), 4-5, 18-19, 20.22 : « Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi ! ». Dans la « lettre aux Hébreux » (2ème lecture), le serviteur mystérieux du Seigneur est clairement nommé, « Jésus » « le grand prêtre par excellence ». Ainsi exhorte-elle en ces termes : « Avançons-nous avec assurance vers le Trône de la grâce » (He 4, 14-16). Dans l’Évangile de ce dimanche nous voyons le Serviteur du Seigneur à l’œuvre. Cette fois, en échange avec ses disciples particulièrement Jacques et jean, les fils de Zébédé en quête de pouvoir, de place et d’honneur. Mais le Christ les éclaire ainsi que les autres disciples et comme d’habitude en les invitant à chercher à être plutôt serviteur car lui-même « Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10, 35-45).

Le lundi dans la 1ère lecture, St Paul nous invite à l’instar d’Abraham, à demeurer fermes dans notre foi en Jésus-Christ car Dieu accomplit toujours ces promesses et : « À nous aussi, cela sera accordé puisque nous croyons » (Rm 4, 20-25). Dans le cantique de Zacharie qui est la méditation de ce jour, (Lc 1, 69-70, 71-72, 73-75), nous voyons que cela est mise en exergue car Dieu a visité son peuple c’est pourquoi il faut le bénir à tout instant. Dans l’Évangile, Jésus ouvre nos yeux sur ce qu’il y a d’essentiel et éviter de s’attacher à ce qui est illusoire en ce monde qui passe (Lc 12, 13-21).

Ce Mardi, St Paul nous convie à garder notre regard fixé sur Jésus le Nouvel Adam. Alors que le premier Adam a désobéi et que par lui le péché est entré dans notre monde, Jésus Christ par son obéissance vient nous libérer du pouvoir du péché (Rm 5, 12.15b.17-19.20b-21). C’est pourquoi comme le psalmiste (Ps. 39) nous devons dire « Me voici, Seigneur : je viens faire ta volonté. » Dans cette même veine le Christ nous incitera non seulement à demeurer en tenu de service mais vigilant à exercer la volonté de son Père en étant à son service. En substance le proclame Jésus : « Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller » (Lc 12, 35-38).

Le Mercredi, dans le même ordre du service, St Paul nous exhorte à ne pas nous laisser dominer par le péché mais de mettre notre être et notre obéissance au service de la justice. C’est pourquoi il dit dans la première lecture : « Présentez-vous à Dieu comme des vivants revenus d’entre les morts » (Rm 6, 12-18). Dans l’Évangile de ce jour, le Christ dévoile la tâche du disciple, être à tout moment au service de Dieu car il a déposé en chacun un don qu’il faudra fructifier. D’ailleurs, « À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup » (Lc 12, 39-48)

Le Jeudi, tout comme le mercredi, St Paul nous exhorte encore à nous mettre au service de la justice en vue de notre sanctification gratuite que Dieu nous réserve, il affirme sans ambages en ces termes : « Maintenant, libérés du péché, vous êtes devenus les esclaves de Dieu » (Rm 6, 19-23). Le Psaume illustre bien ce bonheur qui est réservé à celui qui met sa foi dans le Seigneur. Dans le même sens, dans l’Évangile, Jésus, nous avertissant sur ce qui arrivera comme terreur, nous invite à opérer l’amour comme le choix certain pour être épargner ( Lc 12, 49-53).

Le vendredi, St Paul nous révèle en quoi sa chair le domine et l’incite au mal. En cela, il veut aiguiser notre ardeur à demeurer dans l’Esprit Saint qui nous permet de mieux résister aux œuvres de la chair et faire la volonté de Dieu. Il s’écrie : « Qui donc me délivrera de ce corps qui m’entraîne à la mort ? » (Rm 7, 18-25a). La voie qui peut le sauver se trouve dans le psaume 118 (119), 66.68, 76-77, 93-94, dans l’apprentissage des lois du Seigneur. Dans l’Évangile, le Christ nous donne une attitude à adopter : lire les signes des temps pour en faire le bon discernement et être toujours au service de son Père. (Lc 12, 54-59).

Ce Samedi, dans l’adresse de St Paul aux Romains (Rm 8, 1-11), il argüe qu’en se revêtant du Christ, Celui-ci le libère du pouvoir du péché et lui donne la force de dominer sa chair. Cette attitude de Saint Paul est contraire à ce qu’il disait le vendredi où il montrait sa faiblesse. Il faut donc rechercher la face du Seigneur pour être à l’abri des forces du mal. Pour ce faire il nous faut nous convertir quotidiennement même si Dieu demeure patient avec nous au risque de périr (Lc 13, 1-9.

Après avoir parcouru ces textes liturgiques, nous retenons comme thème la sequela Christi.

Au cours de cette semaine, nous nous attèleront à nos activités en faisant le mardi la lectio divina qui nous permettra de méditer sur l’Évangile du dimanche prochain ( Mc 10, 46- 52). Le mercredi, nous méditerons les mystères glorieux de notre Seigneur Jésus en faisant le chapelet, du théologat annexe à la grotte.

Prions au cours de cette semaine avec St luc l’évangéliste, Jean de Brébeuf et S. Isaac Jogues, prêtres, et leurs compagnons, martyrs, S. Paul de la Croix, prêtre S. Antoine-Marie Claret, évêque, S. Jean de Capistran, prêtre pour que, par leur intercession notre suite du Christ se fasse avec abnégation.

Bonne semaine à tous et à toutes.


Arthur Nobel Boka, théo 2, ICMA

Partager cet article

Repost 0
Published by THEOLOGAT
commenter cet article

commentaires

Roger Ébacher 18/01/2016 14:42

Bonjour.
Merci de ces écrits.
Vous lire me rappelle les quelques jours passés dans votre maison il y a déjà quelques années.
Rayonnez la bonne Nouvelle de la miséricorde.
Sainte année.

Guillaume OUATTARA 20/10/2015 05:46

Merci pour cette présentation, elle est pour nous une fondation,un appuis afin de conduire notre semaine.

YAMEOGO 18/10/2015 15:20

Merci à la maison de formation pour cette presentation. La sequela Christi est exigente. Elle avant tout sacrifice de soi. Elle nous invite au service. Car la logique divine veut que celui qui veut etre le plus grand soit le serviteur de tous. Dieu nous y aide. Merci à Nobel.

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche