Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 00:14

Présentation de la première semaine du temps de l’Avent, Année C

«Vous ne devez pas vous effrayer. Au contraire, sachant qu’il s’agit non d’une catastrophe, mais des signes qui précèdent la venue du Fils de l’homme, vous devez vous redresser et lever la tête ». C’est cela même que nous lisons dans le missel de dimanche sur la présentation de ce premier dimanche du temps de l’Avent. C’est pour notre libération et non pour notre condamnation que le Christ vient. Nous ne devons pas vivre avec une phobie de l’avenir, mais nous préparer à repartir avec lui. Les textes que la liturgie de cette semaine nous propose vont tous dans ce sens.

Ce dimanche déjà, nous verrons que, Dieu renouvelle toujours sa fidélité avec son peuple malgré son entêtement à lui désobéir. Mais cette fois Dieu décide de venir avec « gloire » et « puissance » pour rétablir son règne de puissance. Nous le percevons déjà dans la première lecture où le prophète Jérémie annonce la venue du Seigneur, ce Seigneur qui viendra pour libérer son peuple, il fera « germer pour David un Germe de justice » (Jr 33, 14-16). Tout homme doit élever son âme vers Dieu pour rentrer dans son projet.

Dans la 2ème lecture, saint Paul, dans une adresse aux Thessaloniciens, demande à leur communauté de continuer à vivre vertueuse en vu de la perfection en Dieu par Jésus-Christ. Il n’est pas encore tard, ils peuvent construire ou reconstruire une communauté solide. Il priera pour eux en disant : « Que le Seigneur affermisse vos cœurs lors de la venue de notre Seigneur Jésus » (1 Th 3, 12 – 4, 2). Dans l’Evangile, Jésus annonce sa seconde venue qui probablement sera précédée par des phénomènes effroyables. Mais, il nous invite à aller au-delà de ces aspects en vivant dans la quiétude puisque notre « rédemption approche » (Lc 21, 25-28.34-36).

Le lundi, c’est la fête de S. André, Apôtre. La 1ère lecture nous invite à comprendre que la foi nous obtient la justice et notre rédemption en dépend. N’appliquons pas aveuglément la loi dans nos ouvrages car « La foi naît de ce que l’on entend ; et ce que l’on entend, c’est la parole du Christ » (Rm 10, 9-18). C’est pourquoi dans l’Evangile, l’on nous présentera André qui fait partie des quatre premiers apôtres que Jésus appelle qui se lèvent en laissant tout pour suivre le Christ.

Le mardi, dans la première lecture, le prophète Isaïe nous annonce la venue imminente d’un descendant de David. « Sur lui reposera l’esprit du Seigneur » (Is 11, 1-10). Celui-ci sera oint et il fera régner la justice pour les anawims du Seigneur. Dans l’Evangile de ce jour, Jésus éclaire ses disciples sur les opportunités qui s’offrent à eux. En effet des hommes avertis n’ont pas pu bénéficier de ce qu’ils vivent en ce moment, de sa présence et pourtant, ils l’avaient annoncé comme la première lecture nous l’a fait entendre.

Le mercredi, la première lecture nous exhorte à l’espérance à travers la prophétie d’Isaïe, car la libération est proche. Le Seigneur préparera un festin et essuiera les larmes sur tous les visages (Is 25, 6-10a). Dans l’Evangile Jésus guérit les infirmes et multiplie les pains (Mt 15, 29-37). En effet, il accomplit la libération pour certains qui souffrent et leur enlèvent les atrocités qui font d’eux des rejetés.

Le jeudi, nous ferons mémoire de S. François Xavier. Ce jour là, la 1ère lecture est une autre invitation à l’espérance et l’action de grâce en ce sens que le Seigneur élèvera les faibles. Il faut se garder fidèle et savoir repartir. En substance, « Elle entrera, la nation juste, qui se garde fidèle » (Is 26, 1-6). Dans l’Evangile, Jésus nous révèlera qu’être son disciple, c’est écouter sa parole et la mettre en pratique, donc en faisant la volonté de Dieu. (Mt 7, 21.24-27)

Le vendredi, nous ferons mémoire de S. Jean de Damas, prêtre et docteur de l'Eglise. La 1ère lecture nous fait l’annonce de la restauration, Dieu comblera les défavorisés. Il se révèlera et ceux qui n’ont pas l’aptitude de le voir le verront. « En ce jour-là, les yeux des aveugles verront » (Is 29, 17-24). Dans l’Evangile nous remarquons que, Croyant en Jésus, deux aveugles sont guéris. (Mt 9, 27-31). Mais alors que Jésus leur a intimé le silence, ils n’ont pu le conserver et débordant de joie ont proclamé la merveille que Dieu fit pour eux.

Le samedi dans la 1ère lecture, par la bouche du prophète, Dieu annonce une période de grâce, une année jubilaire pour ceux qui auront espéré en Lui, le miséricordieux. De la même façon, Jésus a pitié des foules et dans l’Evangile, il fait appel à ses douze apôtres et leur confie le pouvoir de porter secours à tous ces hommes et ces femmes qui vivent dans la souffrance et qui ont besoin de l’intervention divine dans leur vie. Il les invite à être sensibles aux souffrances des communautés qu’ils visitent.

Après avoir parcouru ces textes nous proposons comme thème : repartir avec le Christ.

Qu’en cette semaine où nous inaugurons l’année C et le temps de l’avent, où la couleur liturgique dominante sera le violet, et que cinq de nos frères ( Bernard DABIRE, Bernard ASSEDI, Marcus SABA, Jean-Paul SAKOTO, Urbain YAMEOGO) sont devenus prêtres de Jésus Christ dans la congrégation de Jésus et Marie ( CJM),l’intersession des saints André, François Xavier, Jean de Damas nous permette de trouver les moyens de reconnaître dans toutes nos actions la présence de Dieu et de rebâtir notre monde avec lui.

Arthur BOKA, Théo 2, ICMA

Partager cet article

Repost 0
Published by THEOLOGAT
commenter cet article

commentaires

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche