Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 23:55

on

PRESENTATION DE LA DEUXIEME SEMAINE DE CAREME, année C

Chers pères et chers frères,

La deuxième semaine du Temps de Carême de l’année C vient de commencer avec les Vêpres solennelles que nous venons de prier, ouvrant ainsi largement les portes du Jour du Seigneur. Et demain justement, dimanche de la Transfiguration du Seigneur, la 1ère lecture nous présente Abraham, justifié par sa foi, père d’une nombreuse descendance et héritier d’un pays accordé gracieusement par le Seigneur. Dans la 2e lecture, Paul invite les membres de la communauté de Philippe à éviter les comportements anti-chrétiens. Dans l’épisode de la Transfiguration raconté par Luc dans son évangile, Dieu nous révèle son Fils comme le seul, l’unique ayant la plénitude de sa faveur. « Celui-ci est mon Fils unique, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! ». Ainsi désigné, Jésus devient le « proto ancêtre » selon François KABASSELE ou le « frère ainé » pour citer Charles NYAMITI. A ce titre, il est le seul modèle imitable, lui en qui le psalmiste reconnait sa lumière et son salut. En réalité, c’est une invitation qui nous est tous adressée pour ce temps de carême : être entièrement transfiguré dans le Christ. Imiter le Christ, être configuré à lui, c’est ce que nous essayerons de faire cette semaine durant.

Le lundi, nous fêterons la chaire de Pierre. Pour l’occasion, nous méditerons en 1ère lecture, son exhortation aux pasteurs de l’Eglise : « Soyez les bergers du troupeau de Dieu qui vous ai confié », leur déclare-t-il. Mathieu, dans l’évangile, nous révèle la véritable identité de Jésus grâce la profession de ce même Pierre.

Mardi, par la voix du prophète Isaïe, le Seigneur invite son peuple à abandonner les actions mauvaises et à apprendre plutôt à faire le bien. C’est ce faisant qu’il se démarquera des scribes et des pharisiens qui disent et ne font pas, si ce n’est le contraire de ce qu’ils enseignent.

Le lendemain, devant les manigances de ses ennemis pour le mettre à mort, Jérémie implore le Seigneur, au nom et en faveur de qui il a parlé. L’évangile de ce jour présente des similitudes avec la lecture. En effet, face au complot qui se trame contre lui, Jésus annonce à ses disciples, sa mort et sa résurrection prochaines. Il saisit l’aubaine que lui donne la folie des grandeurs de maman Zébédée et ses fils pour recommander à ses disciples, l’humilité dans le service fraternel : « Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur, et celui qui veut être parmi vous le premier, sera votre esclave ».

Le jeudi, Jérémie rappelle la récompense qui attend chacun selon ce qu’il aura fait : la malédiction pour celui qui met sa foi dans un mortel, et la bénédiction ou le bonheur pour qui met sa foi dans le Seigneur. D’ailleurs, le psaume 1 médité en ce jour, en tire toutes les conséquences. Cette double image du malheur ou du bonheur sera représentée, amplifiée et aggravée dans l’évangile. Et c’est au détour de la parabole du riche et du pauvre Lazare que Jésus reprend implicitement un postulat souvent ignoré : ‘’Plus on est riche, plus on doit aimer et aider le prochain’’.

La série de complot se poursuit le jour suivant, et c’est Joseph qui en fait les frais de la part de ses frères dans la 1ère lecture. Miraculeusement, il échappera à la mort mais sera quand même vendu aux madianites qui l’emmènent en Egypte. Le point d’orgue de cette série noire se trouve explicitement relaté par Jésus dans la parabole des vignerons assassins.

Le samedi, et pour clore la semaine, Michée suppliera le Seigneur pour tant de crimes et de péchés commis : « … tu montreras ta miséricorde, tu fouleras au pied nos crimes, tu jetteras au fond de la mer tous nos péchés ». L’auteur du psaume 102, ayant certainement expérimenté le cœur attendrissant du Seigneur, proclame avec reconnaissance: « Le Seigneur est tendresse et pitié ». Cette tendresse, cette miséricorde, cet amour sans limite du Père se déploie magnifiquement dans sa concrétude à travers la parabole de l’enfant prodigue, évangile de ce jour.

Au terme de ce parcours des textes liturgiques de la semaine, nous vous présentons ‘’Jésus, visage miséricordieux du Père’’ comme thème et support de méditation. Il sera monnayé à travers nos habituelles activités liturgiques et para-liturgiques, qui d’ailleurs, ne connaitront pas de modifications structurales significatives. Cependant, en début des Mystères Lumineux du chapelet que nous méditerons le mercredi après-midi, chaque étudiant allumera une bougie à la Vierge Marie, signifiant la remise entre ses mains, de sa personne et du second semestre de notre année. Le jeudi, nous confierons la Vice-Province Afrique de la CJM au Seigneur au cours de l’adoration et la bénédiction du Saint Sacrement. Le vendredi enfin, c’est encore Jean EUDES qui nous aidera à nous unir aux souffrances du Christ et du genre humain au moyen du Chemin de Croix selon les 4 temps.

Vous souhaitant une fructueuse semaine en Jésus et Marie, nous vous abandonnons à l’intercession des saints, Pierre, Polycarpe, Jean Eudes et tous les saints dont nous portons les noms. Priante semaine à tous et à chacun.

Kokouvi-Lazare GBENOU, ICMA, Théo 1.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kokouvi-Lazare GBENOU - dans présentation de semaine
commenter cet article

commentaires

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche