Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 23:38

PRESENTATION DE LA SEMAINE SAINTE, ANNEE C

Chers pères, chers frères et sœurs,

Nous tendons progressivement vers la fin de ce temps de carême en abordant ce dimanche, sa dernière semaine. Dénommée ‘’Semaine Sainte’’, cette semaine nous conduira vers le sommet de notre rédemption, le mystère de la Résurrection. Ordinairement laborieuse sur le plan liturgique, cette semaine nous permettra de communier intensément à un certain nombre de célébrations que nous découvrirons le long de cette présentation. Elle s’ouvre avec le dimanche des Rameaux et de la passion.

Dimanche des Rameaux

Deux grandes parties sont à observer : l’entrée messianique du Seigneur à Jérusalem précèdera la célébration de la messe de la passion. Les extraits évangéliques de saint Luc ce jour, présentent deux images contradictoires du cœur de l’homme : en effet, comment peut-on crucifier quelques jours plus tard, celui qu’on a acclamé quelques autres jours plus tôt ? Précédemment, le prophète Isaïe dans la première lecture, et l’apôtre Paul dans la seconde, nous montrent respectivement le visage du serviteur de Dieu qui accepte ses souffrances, accompli en Jésus par son abaissement et sa glorification.

Le lundi saint, le prophète Isaïe vante les mérites du serviteur de Dieu, préfiguration de Jésus, fils unique de Père, son élu, en qui il a mis toute se joie et celui sur qui il a fait reposer son esprit. Au détour de l’évangile, saint Jean nous montre comment Judas, se cachant derrière les intérêts supposés des pauvres, recherchait en réalité les siens propres et comment, par la jalousie maladive qu’ils nourrissaient à l’égard de Jésus, les chefs des prêtres ont failli envoyer Lazare au séjour des morts pour la deuxième fois.

Le mardi saint, Isaïe poursuit l’exaltation du serviteur du Seigneur en son peuple élu : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je me glorifierai ». Dans l’évangile, saint Jean anticipe quelques clichés précédant la passion du Christ, notamment la trahison de Judas et le reniement de Pierre.

Le mercredi saint, toujours en Isaïe, la première lecture met l’accent sur l’importance de la parole de Dieu et la nécessité de se laisser instruire par elle, elle en qui se trouve le secours du Seigneur. Matthieu, dans l’évangile, nous présente un tableau contrasté de la trahison de Jésus par Judas Iscariote qui, dans un premier temps, semble avoir pris personnellement l’initiative de cette trahison en allant voir les chefs des prêtres, alors que dans l’autre, il apparait tout en ignoré.

Deux grandes célébrations meubleront Le jeudi saint :

- d’abord, la messe chrismale au cours de laquelle, l’évêque procèdera à la consécration des diverses huiles servant à l’administration des sacrements et à l’entretien de la vie de l’Eglise que sont l’huile des malades, l’huile des catéchumènes et le saint chrême. Au cours de la même célébration, et avec l’Eglise, nous rendrons grâce à Dieu pour le don des sacrements, des sacramentaux et surtout des prêtres, dispensateurs de ses grâces. A cette même occasion, ceux-ci renouvelleront leurs promesses sacerdotales, celles d’accueillir et de vivre leur charge ministérielle de pasteurs du peuple de Dieu avec une entière fidélité, un total désintéressement et une grande charité.

- ensuite, la messe du soir en mémoire de la Cène du Seigneur rappelant l’institution de l’Eucharistie et le lavement des pieds que nous rappellerons respectivement saint Paul dans sa première lettre aux Corinthiens (11, 23-26) et saint Jean dans son évangile (13, 1-15).

Le vendredi saint sera aussi marqué par deux célébrations : d’une part, le grand chemin de croix durant lequel nous nous associerons au Christ en parcourant avec lui le chemin du calvaire, d’autre part, la célébration de la passion du Seigneur qui nous fera vivre, méditer et contempler avec une intimité profonde, le serviteur souffrant. Elle sera naturellement couronnée par la vénération de croix.

Au cours de la journée du samedi saint, nous prierons avec une profonde méditation et un cœur contrit, les offices prévus par la liturgie des Heures, attendant dans l’espérance et la fidélité, la résurrection de notre Seigneur.

Dimanche de la Résurrection

A ce propos justement, nous aurons le bonheur et la grâce de commencer à goûter les prémices de cette immense joie dès la veillée pascale. Les textes liturgiques de cette grande célébration, sommet et fondement de notre foi, retracerons d’un bout à l’autre, l’histoire du salut de l’homme voulue et annoncée par Dieu le Père et réalisée et accomplie par le Fils, avec la grâce et la puissance de l’Esprit Saint. Nous pourrons alors proclamer, au sujet de Jésus : « … il est n’est pas ici, il est ressuscité… » (Lc 24, 1-12).

Thème de la semaine : Après avoir longuement parcouru les textes liturgiques des nombreuses célébrations, nous vous proposons comme guide de méditation toute cette semaine sainte durant, le thème ‘’Jésus, vainqueur de la mort’’.

Dispositions communautaires pratiques

Cette semaine n’ayant rien d’ordinaire, nous sommes tous priés de prendre nos dispositions pour honorer les rendez-vous extraordinaires qui la meublent :

  • le mercredi, la méditation du Chapelet de la Miséricorde Divine animée par le groupe liturgique ;
  • le jeudi, l’adoration nocturne communautaire du Saint Sacrement, jusqu’à minuit après la célébration de la Cène du Seigneur. Elle sera animée par les différents groupes liturgiques suivant un ordre de passage préétabli qui sera affiché ;
  • le vendredi, le grand chemin de croix commencera au théologat-annexe et prendra fin à la chapelle, immédiatement suivie de la célébration de la passion ;
  • la fête de la Résurrection, la grande nuit de Pâques, célébrée avec faste et grande jubilation.

Toujours en vertu du caractère extraordinaire de cette semaine sainte, nous prions tous les membres de la communauté à faire preuve d’une grande souplesse et à faire montre d’une entière disponibilité, pour répondre favorablement et avec promptitude aux différentes sollicitations dont ils feront l’objet.

Enfin, en raison du caractère solennel que revêtent ces différentes célébrations, et pour nous permettre de bien les vivre et en d’en recueillir tous les fruits spirituels, l’observance d’un grand silence, aussi bien intérieur qu’extérieur, s’impose à nous tous.

Il ne nous reste qu’à vous souhaiter une fructueuse semaine sainte et une bonne route vers la Pâques du Christ Ressuscité.

Lazare Kokouvi GBENOU, Théo I ICMA

Partager cet article

Repost 0
Published by Lazare Gbénou - dans présentation de semaine
commenter cet article

commentaires

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche