Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 14:26

Les textes que la liturgie nous propose en ce jour sont pour le premier soit du livre d’Ezékiel 47, 1-2.8-9.12 soit de la Lettre de saint Paul Apôtre aux corinthiens 3, 9b-11. 16-17 et pour le second de l’Evangile de Jésus Christ selon saint Jean 2, 13-22. Ces textes traitent généralement du temple du Seigneur. Le verset 21 de l’Evangile de Jean constitue le condensé de l’enseignement de Jésus sur le temple. Ce verset dit ceci : « Mais le temple dont il parlait, c’était son corps. » Dans cette affirmation de l’auteur de l’Evangile de Jean se trouve un changement de paradigme. Jésus identifie le temple à son corps, ce qui n’était pas la pensée de l’époque. De cette affirmation nous pouvons comprendre qu’il est le lieu où Dieu se donne totalement à l’homme. C’est dans le Christ que s’opère la rencontre entre Dieu et l’homme. Jésus se révèle donc comme l’autocommunication de Dieu à l’homme. En lui, Dieu épouse la condition humaine et opère son assomption. Jésus Christ se révèle alors comme celui qui fait du bien, guérit les malades, purifie les lépreux, nourrit les affamés et redonne vie aux morts. N’est-ce pas ce que nous découvrons dans le livre d’Ezékiel ? Dans la vision d’Ezékiel, nous trouvons le temple de Dieu comme le lieu d’où jaillit la source d’eau qui « assainit les eaux », fait vivre et foisonner les animaux, puis donne vie. L’auteur de ce livre précise que cette eau donne vie et santé parce qu’elle provient du sanctuaire. En d’autres termes, cette eau donne vie parce qu’elle vient de Dieu. N’est-ce pas une préfiguration du baptême qui configure au Christ, nous rend temple de Dieu et demeure de l’Esprit Saint ? Pour saint Paul, le Chrétien est la maison que Dieu s’est construit. Il la construit pour lui-même à travers la mort et la résurrection du Christ que le chrétien expérimente dans le baptême. Comme telle, Jésus Christ en est la fondation et donc la raison d’être. Par la christification, l’homme devient le temple de Dieu et donc le lieu où Dieu se donne à l’humanité entière comme Père de toute miséricorde. Saint Paul apôtre va plus loin que saint Jean lorsqu’il pose le chrétien comme le nouveau temple de Dieu. La dédicace de la Basilique de Latran doit nous permettre de redécouvrir la dimension de notre baptême qui nous rend temple de Dieu. C’est-à-dire le lieu où se manifeste la solidarité de Dieu. Saint Jean Eudes dira que nous sommes, par le baptême, des Jésus « vivant et marchant sur la terre ». que le Seigneur nous aide nous découvrir au jour le jour comme étant témoin de sa présence au cœur du monde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcus SABA
commenter cet article

commentaires

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche