Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 19:55

 

Le Seigneur nous a créés et notre vie, en toutes ses manifestations, doit être une vie de foi et d’adoration perpétuelle, qui doit se traduire en une vie de pure  charité et d’espérance authentique. Et  c’est sous ces signes évangéliques que nous amorçons cette nouvelle semaine liturgique à travers ces vêpres que nous venons de chanter.

En effet la 30ème semaine du temps ordinaire, année C, est marquée par des textes  riches en thèmes. Déjà, l’antienne d’ouverture du dimanche nous exhorte aux vertus théologales que sont la foi, l’espérance et la charité. L’extrême importance de ces dernières se révèlera demain, dans l’évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 18,9-14 qui nous présentera l’image du Dieu qui écoute et qui porte son choix sur le cœur humble de tout homme. Il nous révèle ainsi que la vraie religion, ou le vrai culte reste et demeure celui qui surgit des profondeurs de l’être, qui se développe et s’achève dans la pro-existence. Car, plus le culte est intérieur, plus il est « vie » et se donne en un véritable témoignage  de foi. La religion ne saurait s’identifier en une mise en scène extérieure, parce que si Dieu devait regarder et  favoriser l’attitude extérieure, l’exemple de vie du pharisien ne souffrirait d’aucun reproche de la part de Jésus. Au contraire, parce qu’il regarde le cœur, Dieu estime le publicain qui confesse son péché et qui manifeste son besoin du salut. Ceci donne à comprendre que l’humilité du cœur du croyant « contraint » Dieu à offrir sa grâce et son pardon. Le psalmiste (Ps 130) non-loin de cette idée va nous montrer que le Seigneur, plus proche de l’esprit accablé, n’hésite pas à choisir entre le sacrifice émanant d’un cœur brisé et celui qui vient d’une religion tout extérieure. Dans cette même dynamique la première lecture, tirée de Siracide 35,12-19 va nous révéler que le Seigneur écoute toujours le cri des pauvres. Quant à la deuxième lecture tirée de la deuxième lettre à Timothée 4,6-18, l’apôtre des nations, fort de son expérience du Ressuscité, exhorte à la persévérance dans la foi. Et c’est cette constance à la suite du Christ qui exprime et traduit notre attachement à Dieu. C’est au nom donc de cet amour secret entre Dieu et le croyant que nous pourrons alors écouter avec conviction les lectures de la semaine.

Celles-ci, ponctuées par les vertus théologales comme une semence divine, éveilleront notre esprit et animeront plus solidement nos fibres spirituelles à la manière d’une fraîche sève qui alimente et redynamise la vie d’une plante. De ce fait, de Mardi à Jeudi, nous aurons une lecture continue du 8ème chapitre de l’épître de saint Paul apôtre aux romains. Et selon l’introduction du chapitre, la théologie qui y est proposée pose essentiellement la question de la justification par la foi. Ce n’est pas par une action  méritoire que le chrétien obtient le salut, mais par l’amour gratuit du Père et le don inouï de son Esprit.   Au nom de cette habitation de l’Esprit de Dieu, les chrétiens sont faits enfants de Dieu, et  participent à la vie divine, destinés à la Gloire, avec la Création tout entière.C’est dans cette réalité de foi que le Jeudi nous méditerons avec sublimité l’Hymne de l’espérance chrétienne (Rm 8.31s) selon laquelle rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu.

Par ailleurs, l’Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc nous sera  proposé en lecture continue à partir de son  13ème  chapitre.  Ainsi, du mardi au Jeudi, Jésus  demandera à ses auditeurs une véritable conversion afin d’être bénéficiaires du Royaume qu’il  inaugure. Voilà pourquoi le Jeudi, le Maître invitera encore ses auditeurs à s’efforcer d’entrer par la plus petite porte, la porte de la foi, celle en réalité qui ouvre à la vie divine. C’est aussi au nom de cette foi que le lundi, nous écouterons saint Paul dans sa lettre aux Philipiens exhorter ses contemporains à demeurer en Dieu en vue de la construction d’un monde spirituellement nouveau dont l’architecte principal est le rabbi Ieschoua ha-nôzeri ( Jésus le Nazaréen).

En outre, l’extrême importance de cette semaine nous ouvre sur deux grandes fêtes dans l’Eglise : il s’agit de la Toussaint et la fête des défunts. En effet en ces deux fêtes, nous, chrétiens, vivons et célébrons notre destination finale (la sainte Cité des saints, Cité vers laquelle tend toute notre existence). Nous sommes orientés vers notre Demeure éternelle, lieu où Dieu se fera tout en tous. Ce lieu si imaginaire à la vue de l’insensé est d’une réalité essentielle aux yeux de notre foi, lieu qui est l’indicateur de notre être de demain et de l’humanité telle qu’elle sera après cette vie dans ce monde. C’est en effet une prairie bienheureuse réservée à ceux qui viennent de la grande épreuve et qui ont lavé leur robe dans le sang de l’Agneau (1ère lecture du jour). L’accès à la porte de cette prairie réside dans une véritable religion du cœur (évangile de Luc du jour). C’est ainsi est en achevant que nous pourrons nous estimer ‘’aimés de Dieu’’. Quant à la fête des fidèles défunts, notre foi nous rassure que même mort, le juste vivra (1ère lecture Siracide 4,7-15). Le baptême ayant fait de nous des justes, notre vie ne saurait finir ici bas sans être renouvelée auprès du Christ (2ème lecture Rm 6,3-9). La foi est la condition de cette vie avec le Christ.

Au regard des lectures que nous allons écouter et méditer en cette semaine, le 1er  groupe, par ma voix, nous propose comme thème : foi et espérance.

Puisse les saints Simon et Jude intercéder en notre faveur.

Nous rappelons que le programme des activités reste inchangé sauf que le Mercredi, le chapelet sera fait du théologat annexe vers la chapelle. Chaque fidèle apportera une bougie qui sera allumée à l’entrée de la chapelle.  Le jeudi, tous, encore avec nos bougies allumées, nous irons porter le saint sacrement avec une petite procession de l’allée vers la chapelle. Les bougies seront déposées au pied de la vierge Marie. Le jour de la Toussaint sera marqué par une messe solennelle. Le lendemain, nous allumerons des bougies auprès des photos de nos défunts.

SAINTE ET FRUCTEUSE SEMAINE A TOUS !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard ASSEDI
commenter cet article

commentaires

Jean Clovis MOBIO 27/10/2013 22:19

merci ADE pour cette présentation. Seulement, il serait intéressant de mettre les photos sur les articles. merci

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche