Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 10:12

GEDC3143.JPG

 

Le temps de Carême de l’année liturgique C nous a proposé un itinéraire pénitentiel. A travers ses textes, il nous a présenté le thème de la réconciliation qui trouve tout son sens dans la résurrection du Christ, signe par excellence de notre réconciliation avec Dieu le Père. Après avoir vécu avec ferveur les cinq premières semaines, nous parvenons à la dernière, dite  semaine sainte. Elle est appelée « semaine sainte » car cette semaine est née du besoin de faire mémoire des évènements de la passion du Seigneur. Elle est composée de célébrations qui mettent fin au Carême, à savoir : la fête des Rameaux, la Messe chrismale, la Messe in Caena Domini (la Cène du Seigneur) et le Triduum pascal. A travers ces célébrations, l’Eglise commémore le Christ Seigneur qui entre à Jérusalem pour porter à son accomplissement le mystère pascal. En effet, Jésus s’achemine vers la Cité sainte et y entre triomphalement pour y consommer la Pâque de sa mort et de sa résurrection. Pour faire mémoire de ce mystère central de la foi et de la vie de l’Eglise, des textes liturgiques, riches en enseignements, nous sont proposés.

Le dimanche des Rameaux, la célébration met l’accent sur la foi et nous fait comprendre l’entrée messianique du Christ dans l’aujourd’hui de l’Eglise et du monde. Le récit de la passion selon saint Luc, lu avant la procession, traduit le mystère de la mort et de la résurrection du Seigneur. La première lecture et la deuxième lecture présenteront les persécutions et l’abaissement de Jésus jusqu’à sa mort ignominieuse sur la croix. Dans l’Evangile selon saint Luc, Jésus nous ferra remarquer que celui qui veut marcher à sa suite doit renoncer à lui-même, prendre sa croix et le suivre.

Les textes du lundi au mercredi sont tirés de la prophétie d’Isaïe et des Evangiles selon saint Jean, d’une part, et saint Matthieu d’autre part. Aussi, faut-il noter que le deutéro-Isaïe  comprend les chants du mystérieux « serviteur de Dieu ». Et, depuis le temps des Pères de l’Eglise, on reconnait dans ce personnage de serviteur souffrant, le Christ lui-même. Dans le premier chant, la première lecture du lundi, il apparaît comme l’Elu de Dieu sur qui repose l’Esprit. Dans l’évangile Judas critique l’acte de Marie qui parfume les pieds de Jésus. Cependant, Jésus voit dans ce geste l’annonce de l’embaumement qui accompagnera sa sépulture prochaine.

Le mardi, dans le deuxième chant du serviteur de Dieu, Jésus est établi par Dieu comme la lumière des peuples, afin qu’il porte son salut jusqu’aux extrémités de la terre. Dans l’Evangile de ce même jour, Jésus annonce la trahison de Judas et le reniement de Pierre.

Le mercredi, dans le troisième chant du serviteur de Dieu, il est question des coups et des crachats au visage qui marqueront les souffrances du serviteur de Dieu. Dans l’Evangile, au cours du repas pascal avec les Douze, Jésus démasque le plan du disciple qui va le livrer à ses ennemis.

La première lecture du jeudi, tirée du livre de l’Exode, parle de l’organisation de la Pâque juive. Dans la deuxième lecture, saint Paul présente aux Corinthiens le récit de l’institution eucharistique. Dans l’Evangile, saint Jean relate la scène de Jésus qui lave les pieds de ses disciples au cours du repas qu’il prenait avec eux avant de passer de ce monde à son Père.

Dans la liturgie de la Parole du vendredi, la première lecture, tirée du livre d’Isaïe, nous fait méditer les souffrances et la mission du serviteur de Dieu. L’écrivain sacré de la lettre aux Hébreux éclaire cette méditation en montrant que le but de Jésus dans cette épreuve, c’est de nous obtenir le pardon et la grâce de Dieu. Quant à l’Evangéliste Jean, il raconte le récit de la passion de Jésus.

Le samedi, à la veillée pascale, nous aurons neuf lectures. Dans la première tirée du livre de la Genèse, nous avons le récit de la création du monde. Dans la deuxième lecture tirée toujours du livre de la Genèse, il est question de l’holocauste d’Abraham à Dieu. La troisième lecture extraite du livre de l’Exode raconte le récit de la sortie du peuple d’Israël de l’Egypte. Dans la quatrième lecture, le prophète Isaïe rappelle l’Alliance d’amour qui existe entre Dieu et le peuple d’Israël malgré l’infidélité de ce dernier. Dans la cinquième lecture, le prophète Isaïe invite à un retour à Dieu. Dans la sixième lecture, le prophète Baruc nous montre que la loi est l’expression de la Sagesse de Dieu. Dans la septième lecture, le prophète Ezékiel nous appelle à une conversion et à une purification. Dans la huitième lecture tirée de l’épitre aux Romains, saint Paul nous fait comprendre que par notre Baptême, nous sommes morts au péché et vivants pour Dieu. Dans la neuvième et dernière lecture saint Luc relate le récit de la résurrection de Jésus.

De tous ces textes de la semaine, nous pouvons retenir comme thème de méditation : le don de soi. Nous pourrons le manifester par notre attention à l’autre dans toutes les activités et par notre être-là pour lui en cas de besoins.

Il faut noter au titre du sanctoral que toute la semaine est sainte. Aussi, le lundi 25 Mars, les Eudistes renouvelleront leur engagement à l’occasion du 370e anniversaire de la fondation de la congrégation de Jésus et Marie.

                                                           BONNE SEMAINE SAINTE A TOUS ET A CHACUN !

Partager cet article

Repost 0
Published by Raphaël SIKA - dans écho de st Jean Eudes
commenter cet article

commentaires

HOPE 25/03/2013 23:20

Toutes mes félicitations à la Communauté saint Jean EUDES (Eudistes d'Abidjan) pour l'immense oeuvre d'évangélisation qu'lle ne cesse de déployer par le biais du site web. Grâce à vous, nous
pouvons affirmer avec saint Paul que: "ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi" Gal 2,20.

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche