Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 01:02

PRESENTATION DE LA SIXIEME SEMAINE DE PAQUES

      Nous voilà à la porte de la sixième semaine du temps de pâques  Année C. Notre marche vers l’Ascension et vers la Pentecôte est entretenue cette semaine par la lecture continue  du livre des Actes et de l’Evangile selon St Jean.

Après le lavement des pieds, Jean nous présente trois discours d’adieu de Jésus à ses apôtres. Ceux qui ont partagé sa vie pendant plusieurs mois devront bientôt  faire une autre expérience de la présence du Christ ressuscité et présent, bien qu’invisible. Jésus dit : “J’étais avec vous” ; dorénavant, “Je serai en vous”. L’un de ces discours nous ait proposé en  méditation ce dimanche Jn14, 23-29. L’ascension de Jésus auprès du Père, nous ouvre le chemin de notre maison, la Jérusalem céleste présenté par le livre de l’Apocalypse 21 10–14, 22–23 dans la deuxième lecture de ce jour.

 Mais avant d’y aller, la communauté chrétienne est confrontée à des difficultés manifestes dans la première lecture Ac.15, 1- 29.  Cette péricope lucanienne, nous expose le premier grand débat de l’Église. La circoncision doit elle être la porte d’entrée au christianisme ? Pendant que des pharisiens soutienne l’affirmative de cette question, Paul et ses et ses compagnons  défendent mordicus que seule la foi en Christ suffit. La rencontre de Jérusalem est un effort de toute l’Église pour préciser sa foi et sauvegarder son unité, unité qui sera possible par l’action de l’Esprit Saint et la paix de Jésus qui nous ait donné. Cf. l’Evangile du dimanche.

Fort heureusement, le débat se termine par la vérité du Christ et plusieurs conversions vont faire grandir la communauté, comme celle de Lydia, d’Apollos. Cf. La première lecture du Lundi Ac.16, 11-15. La vie chrétienne se résume donc à aimer le Christ et à garder ses commandements. Mais le monde comme le dit le Seigneur, opposera une contradiction sans merci aux disciples et ira jusqu’à les détruire. C’est précisément à ce moment que l’Esprit de vérité interviendra : il rendra témoignage à Jésus dans le cœur des disciples, les consolidera dans leur foi et les invitera à demeurer fidèles dans l’épreuve. C’est ainsi qu’ils « rendront témoignage ». Cf. L’Evangile du lundi St Jean 15, 26 – 16 4

On comprend dans ce contexte la promesse du Défenseur, que le Christ enverra d’auprès du Père aux siens (v. 26). Sa mission est de les préserver quand leur foi sera mise à l’épreuve.  C’est le cas de Paul et Sillas dans la 1ère Lecture du Mardi Ac. 16. 22-34. Malgré cela, Paul continue de croire et de faire confiance au Seigneur en l’annonçant à tous. Cf. La 1ère lecture, Ac. 18, 9-18 et les textes du Mercredi. Conformément à la promesse, cet Esprit nous défendra  devant les épreuves et c’est pourquoi  le Christ l’appelle Le Protecteur (15.26). Cf. L’évangile du mardi Jn. 16, 5- 11. C’est donc dans notre intérêt que le Christ parte puisqu’il nous  introduira dans la communion trinitaire qui se fait par l’Esprit.

“L’Esprit” n’est pas une figure poétique, mais une personne divine. C’est lui qui aura la mission de nous conduire sur le chemin de la vérité et de la vie, comme le souligne l’Evangile du Mercredi.

 Les Actes des Apôtres nous montrent l’action de l’Esprit parmi les premiers disciples de Jésus. L’Esprit guide les missionnaires ; il leur donne force et charismes.Cf.la 1ère lecture du Mercredi. Jésus annonce l’Esprit, comme l’Esprit de vérité qui redonnera la parfaite connaissance du Christ aux apôtres.

Par ailleurs, Jésus répond à la tristesse de ses disciples, après l’annonce de son départ, leur révèle que « C’est votre intérêt que je parte ; car si je ne pars pas, le Défenseur ne viendra pas vers vous (Jean 16.7). En leur envoyant son Esprit, Jésus sera présent en eux. Cf. l’Evangile du Vendredi Jn 20-23. Il les réconforte tout en décrivant les moments heureux qui viennent. Et à travers la liturgie nous  aussi, nous confessons notre espérance: « Nous attendons le bonheur que tu promets ».

Ces moments heureux permettront aux disciples de bénéficier de toute la sollicitude du Père. On en veut pour preuve l’Evangile du samedi. Jn23-28.   Par la venue de l’Esprit, l’absence du Christ se transformera en une forme de présence plus profonde, plus réelle. Cette nouvelle forme de  présence, accomplira sa victoire définitive sur le monde.

Quant au Jeudi solennité de l’Ascension, c’est la gloire du fils de l’homme qui est mis en lumière. Tout au long du livre des Actes, les apôtres affirment qu’ils sont “témoins de la résurrection de Jésus” (Actes 2.32 ; 3.15 ; 5.32 ; 10.41 ; 13.31…) Ce témoignage ne s’appuie pas sur de vagues sentiments ou des visions douteuses, mais sur les “preuves” que Jésus a données à ses apôtres après sa résurrection et dont les évangiles se font l’écho  Cf. Ac 1, 1 -11  et l’Evangile selon st Luc 24, 46- 53 soumis à notre méditation. La mention des 40 jours est importante. Le chiffre symbolique de 40 indique tout à la fois le temps de l’épreuve et de la maturation ; il est le temps de l’attente d’une naissance nouvelle. Durant 40 jours Jésus, au désert, s’est préparé à sa mission de Sauveur, durant 40 jours les apôtres se prépareront à l’effusion de l’Esprit et à leur mission de témoins. C’est à cette action de grâce que le psaume responsorial nous invitera : « Tous les peuples battez des mains ; acclamez Dieu par des cris de joie ».  Mais à cet évènement, une recommandation ferme de la part du Seigneur « Restez dans la ville, Je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. »

De tout ce qui précède, le groupe liturgique propose à notre méditation le thème suivant : « N’ayez pas peur », qui révélera tant soit peu notre espérance, notre foi en la présence de Jésus.

Dispositions pratiques, les heures des messes restent inchangées sauf que le Jeudi solennité de l’Ascension, la messe aura lieu à 8h. Et vu que ce jour étant férié, le plan de vie communautaire prend l’allure du dimanche. Après les  vêpres du Jeudi, nous ouvrirons notre neuvaine à l’Esprit Saint qui s’achèvera à la Pentecôte. L’hymne de la neuvaine est la suivante : « Je prierai le Père Alléluia, il vous donnera le Saint Esprit Alléluia Alléluia. Le mercredi, nous aurons la messe communautaire après le chapelet. Le vendredi le groupe vous propose le repas de l’espérance en plein air. Le groupe liturgique vous recommande à l’Esprit protecteur.

Buena semana !!!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADEA CHRISTIAN
commenter cet article

commentaires

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche