Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 23:58

PRESENTATION DE LA SEPTIEME SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE, ANNEE A

 

Chers pères, chers condisciples, chers frères et sœurs,

Le mercredi 13 avril 2011, lors de l’Audience Générale, Place saint Pierre, le pape Benoit XVI, concluant une série de catéchèses sur la sainteté, déclarait : « La sainteté, la plénitude de la vie chrétienne ne consiste pas à accomplir des entreprises extraordinaires, mais à s'unir au Christ, à vivre ses mystères, à faire nôtres ses attitudes, ses pensées, ses comportements. La mesure de la sainteté est donnée par la stature que le Christ atteint en nous, par la mesure dans laquelle, avec la force de l'Esprit Saint, nous modelons toute notre vie sur la sienne »[1]. Le pape s’inspirait de l’apôtre Paul pour qui, la sainteté s’origine « en Jésus Christ » (Rm 8, 29). C’est exactement ce que disait déjà saint Augustin, lorsqu’il affirmait : « Ma vie sera vivante toute pleine de toi »[2]. S’exprimant sur la question, le Concile Vatican II parle plutôt de l’appel universel à la sainteté en affirmant que personne n’en est exclu : « A travers les formes diverses de vie et les charges différentes, il n’y a qu’une seule sainteté cultivée par tous ceux que conduit l’Esprit de Dieu et qui marchent à la suite du Christ pauvre, humble et chargé de sa croix, pour mériter de devenir participants de sa gloire»[3] (LG n° 41).

De sainteté, il en sera également question toute cette semaine durant. Découvrons donc ce qu’il en est réellement à travers les textes liturgiques.

Le dimanche déjà, par la voix de Moïse, le Seigneur invite les fils d’Israël à la sainteté, sainteté qui passe par l’amour du prochain (Lv 19, 1-2. 17-18). Paul, dans sa première lettre aux Corinthiens, précise davantage cet appel et déclare : « … vous êtes le temple de Dieu et l’Esprit de Dieu habite en vous » (1 Co 3, 16-23). Dans l’évangile en Matthieu, Jésus continue son sermon sur la montagne et poursuit son enseignement sur la supériorité de la loi nouvelle. Concrètement, Jésus invite à l’amour suprême, celui de ses ennemis et à la perfection totale, image du Père céleste : « Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5, 48).

En semaine, aux féries de lundi, mardi, vendredi et samedi, Ben Sirac le Sage en première lecture et saint Marc dans l’évangile, reviendront largement sur la question en la situant en Dieu, source de toute sagesse et de toute sainteté, en l’associant à la foi et à la confiance dans les épreuves ainsi qu’à l’humilité et au service des humbles.

Le mercredi, en la fête de sa chaire, l’apôtre Pierre exhorte les pasteurs de l’Eglise à être « les bergers du troupeau de Dieu qui leur est confié » (1 P 5, 1-4). Par trois séries de qualités, il leur demande de veillez sur lui, de bon cœur comme Dieu le veut, d’y prendre soin par dévouement et de devenir des modèles à imiter. Ces pasteurs doivent être à l’image de l’unique et véritable berger, le Christ lui-même. Dans l’évangile, au détour d’un interrogatoire portant sur son identité, Jésus fait de Pierre la fondation de son Eglise, lui confie par la même occasion les clefs du Royaume de cieux ainsi que le pouvoir plénier.

Le martyr de saint Polycarpe, commémoré le jeudi, nous permettra à nouveau de prêter une oreille attentive aux sages conseils de Ben Sirac. Ce jour-là, il nous mettra en garde contre les fausses sécurités que sont les richesses, la force, la suffisance et l’insolence vis-à-vis du Seigneur. Car, il vaudrait mieux mettre sa foi dans le Seigneur et se plaire dans sa loi qui conduit au bonheur (Psaume 1). L’évangile s’enserre dans la même veine. Jésus y invite ses disciples à éviter le péché, à se soustraire de ses causes, au besoin.

En condensé, retenons avec les pères conciliaires que « C’est donc la charité envers Dieu et envers le prochain qui marque le véritable disciple du Christ»[4] (LG, n° 42). Telle est la véritable simplicité, grandeur et profondeur de la vie chrétienne, du fait d’être saints. Aussi, proposons-nous la sainteté comme vécu du véritable disciple du Christ comme piste de méditation cette semaine. C’est ce que chaque membre de notre communauté de formation essayera de vivre et de traduire à travers nos activités liturgiques et dévotionnelles qui restent inchangées. Toutefois, chaque groupe liturgique est appelé à formuler une intention de prière pour le chapelet que nous méditerons aux pieds de Notre Dame de toute grâce. Par ailleurs, le texte numéro 25 du Lectionnaire eudiste, intitulé ‘’Appel à la sainteté’’ meublera notre méditation de l’adoration du Saint Sacrement.

Vous abandonnant à l’intercession de la Vierge Marie, de saint Jean Eudes et des saints Aimée, Pierre Damien, Polycarpe, Modeste, Robert, Constant, Roméo, nous vous souhaitons une excellente semaine.

Kokouvi Lazare GBENOU

ICMA, Théo II.

 

[1] Benoit XVI, Audience générale, Place saint Pierre, 13 avril 2011.

[2] Saint Augustin, Confessions, 10, 28.

[3] Concile Vatican II, Lumen Gentium (LG), n° 41.

[4] LG, n° 42.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Théologat Eudiste De Yopougon

  • : THEOLOGAT
  • THEOLOGAT
  • : CE BLOG A UN CARACTÈRE CULTUREL ET RELIGIEUX
  • Contact

  • THEOLOGAT
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.
  • Nous sommes une maison de formation en Afrique pour les candidats eudistes en premier cycle de théologie.

CORDE MAGNO

SERVIR LE SEIGNEUR" Corde magno et animo volenti"Anani

Recherche